cavalier d' entraînement professionnel

QUELLES SONT LES MISSIONS DU MÉTIER DE CAVALIER D'ENTRAÎNEMENT PROFESSIONNEL

Véritable passionné, le cavalier d’entraînement professionnel exerce son métier au sein d’une écurie de course de galop. Il assure quotidiennement les soins quotidiens et l’entraînement sportif des jeunes chevaux qu’il a sous sa responsabilité. Tôt le matin, le cavalier monte 4 à 5 lots. Dans le jargon hippique, cela signifie qu’il va monter 4 à 5 chevaux en suivant le programme établi par l’entraîneur. Chaque jour, les cavaliers doivent, en complément de l’entraînement, veiller au bien-être des chevaux en :

✓ les nourrissant

✓ assurant l’entretien des litières et des écuries

✓ assurant les soins quotidiens aux chevaux (pansage, bien-être animal…)

✓ entretenant le matériel (selle, harnais) et les bâtiments

✓ les entraînant selon les consignes de l’ entraineur

✓ montant en course pour le compte de propriétaires selon son niveau

Son rôle est décisif dans la bonne gestion d’une écurie de course de chevaux. Garant de la bonne préparation physique des chevaux, il fait en sorte que ces derniers soient le plus performants possibles sous la selle de leur jockey lors des réunions sur les hippodromes. Dans le domaine du trot, le cavalier à l’entraînement est appelé lad-driver.

QUELLES SONT LES MISSIONS DU MÉTIER DE CAVALIER D’ENTRAÎNEMENT PROFESSIONNEL ?

Cette profession nécessite, en plus d’une formation adaptée, d’avoir de solides compétences et une véritable passion pour les chevaux :

✓ Une bonne condition physique

✓ Le goût de la compétition et du sport hippique

✓ Du sang froid

✓ De la ponctualité

✓ Un bon niveau d’équitation

✓ Une bonne capacité d’analyse

✓ Une conscience des risques

cavalier entraînement professionnel

COMMENT DEVENIR CAVALIER PROFESSIONNEL ?

L’Ecole des Courses Hippiques – AFASEC propose des formations de cavalier d’entraînement et de lad jockey / lad driver au sein de ses cinq campus répartis sur toute la France. Dès l’âge de 14 ans, il est possible de se former grâce à des cursus adaptées qui conjuguent études et activités à cheval. En effet, en choisissant une formation à l’Ecole des Courses Hippiques, l’apprenant aura la chance d’obtenir une place chez un entraîneur partenaire afin d’effectuer son alternance et obtenir son diplôme.

QUELS DIPLÔMES ET FORMATIONS AFIN D’ACCÉDER AU MÉTIER ?

Les différents diplômes préparant au métier peuvent être effectuer en parcours initial (scolaire) ou en apprentissage :

EN PARCOURS INITIAL (scolaire)

EN APPRENTISSAGE :

Pour intégrer une de ces formations, les futurs apprenants effectuent pour commencer, un stage découverte ainsi qu’un entretien individuel. Ces deux étapes permettent de définir le type de formation qui correspond le mieux au profil du candidat. Le passage des diplômes est effectué en alternance afin d’acquérir l’ensemble des aptitudes nécessaires afin de prétendre à ce métier .

Il n’est pas nécessaire d’avoir un niveau équestre élevé, d’avoir pratiqué l’équitation dans des centres équestres. En effet, les équipes de professionnels présentent sur chaque campus permettront aux jeunes apprenants de faire connaissance avec le cheval, d’apprendre à la soigner puis à le monter.

cavalier entraînement professionnel

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER ?

Les évolutions sont nombreuses et le travail ne manque pas. Le secteur des courses hippiques est un secteur en plein emploi qui recrute de nombreux cavaliers professionnels chaque année pour assurer l’entraînement et l’entretien des chevaux. Avec un peu d’expérience, une bonne connaissance du milieu ou grâce à une formation complémentaire, le cavalier d’entraînement pourra également devenir garçon de voyage, cadre d’écurie ou encore entraîneur.

Le cavalier peut espérer un jour devenir jockey. Il faudra néanmoins beaucoup de travail, une certaine dose de talent et d’aptitudes physiques afin de parvenir au plus haut niveau et ainsi représenter les couleurs des entraîneurs et des propriétaires de chevaux. Le métier de jockey est exigeant et nécessitera un entraînement rigoureux. Grâce à ses solides connaissances des chevaux, le cavalier au galop peut également se diriger vers le métier d’éleveur de chevaux ou encore exercer son savoir-faire en équitation dans le sport équestre dans plusieurs disciplines : valorisation jeunes chevaux, saut obstacles dressage, concours, groom pour cavaliers de concours haut niveau …

QUEL EST LE SALAIRE D’UN CAVALIER PROFESSIONNEL ?

Il perçoit une rémunération comprise entre 1574,80 € et 2000 € euros brut mensuel selon les conventions collectives qui se rapportent à l’entraînement de chevaux. Les cavaliers professionnels peuvent également percevoir la prime d’écurie (1% des gains distribué au personnel).

Où effectuer sa formation ?