Lad-driver : la passion au service du cheval trotteur

Dans une écurie de courses de trot, le lad-driver exerce un rôle essentiel à la bonne gestion de cette dernière ainsi que dans l’entraînement des chevaux trotteurs.

Salarié chez un propriétaire ou un entraîneur de chevaux de courses, il est en charge de l’entraînement quotidien des chevaux trotteurs afin de les préparer à participer à des courses officielles sur les hippodromes. En plus de l’entraînement des chevaux, il participe à la bonne gestion de l’écurie en soignant les chevaux et en veillant à leur bien-être : nourrissage, sorties au paddock, entretien des box, soins, vérification et entretien du matériel.

Le métier de lad-driver
Le lad-driver entraîne aussi bien le cheval en selle (trot monté) qu’au bout des guides sur son sulky (trot attelé)

Son travail commence dès l’aube, vers 6 ou 7 heures du matin selon les écuries et les saisons. Il exerce parfois le week-end et les jours fériés par roulement avec ses collègues ou l’entraîneur. Il peut être amené, si ses qualités le lui permettent, à participer à des courses officielles sur les hippodromes.

Le métier de lad-driver
Le métier de lad-driver : la passion au service du cheval trotteur

En effet, à l’inverse du monde des courses de galop où les tâches sont davantage différenciées, dans le trot, il n’est pas rare de voir une personne en charge d’une multitude de missions. Un lad-driver entraîne les chevaux mais il peut également faire office de premier garçon ou de garçon de voyage si nécessaire. Le lad-driver est avant tout un salarié polyvalent qui est à la fois capable de guider un cheval sur la piste d’entraînement ou encore de le transporter d’un hippodrome à un autre afin de participer aux courses.

Une des qualités majeures du lad-driver ? Sa polyvalence.
Une des qualités majeures du lad-driver ? Sa polyvalence.

Comme tous les professionnels des courses hippiques, il doit être en forme physiquement et mentalement. Il doit avoir une conscience précise des risques et savoir comment faire face en s’adaptant à toutes les circonstances, des plus normales aux plus inattendues. Le lad-driver doit être vigilant concernant le bien-être des chevaux qu’il a sous sa responsabilité. Le lad-driver est avant tout un véritable passionné !

[maxbutton id= »45″ url= »https://afasec.fr/ecole-des-courses-hippiques/ » ]


Pour en savoir plus sur le métier de lad-driver 

Pour découvrir le métier passionnant de lad-driver, découvrez en vidéo le parcours de Joey Friedrich, apprentie en BAC PRO Conduite et Gestion de l’Entreprise Hippique sur le campus de l’École des Courses Hippiques de Grosbois (Boissy-Saint-Léger). Des cours théoriques dispensés en classe, en passant par l’écurie d’application et les périodes d’apprentissage dans une véritable écurie de trot, plongez dans l’univers passionnant des écuries de courses de trot.

Les formations proposées par l’École des Courses Hippiques vous offrent la possibilité, dès l’âge de 13ans, avec ou sans expérience équestre, d’allier passion des chevaux et études. A la clé : un diplôme reconnu et un emploi assuré dans un secteur dynamique et qui recrute.

Si comme Joey vous êtes animé par l’amour des chevaux et que vous souhaitez faire de votre passion un métier, n’hésitez pas à nous contacter afin de rejoindre LA formation qui vous correspond !

[maxbutton id= »44″ url= »https://afasec.fr/metiers/lad-driver/ » ]

[maxbutton id= »43″ url= »https://afasec.fr/inscription/ » ]

lad jockey - lad driver

QUELLES SONT LES MISSIONS DU MÉTIER DE LAD JOCKEY - LAD DRIVER ?

Passionné par le cheval, il exerce dans une écurie de course de trot. Dans le domaine des courses de galop, le métier de lad driver est appelé cavalier d'entraînement. Le lad jockey se lève tôt le matin afin d'assurer l'entraînement des trotteurs sous l'égide d'un entraîneur que ce soit en selle (trot monté) ou sur le sulky (trot attelé). Son rôle est essentiel et c'est quotidiennement que le lad-driver prend soin des chevaux de son écurie en :

  • les nourrissant
  • assurant l'entretien des litières et des écuries
  • assurant les soins quotidiens aux chevaux (pansage, bien-être animal...)
  • entretenant le matériel (selle, harnais...) et les bâtiments
  • les entraînant selon les consignes de l' entraineur
  • monter en course pour le compte de propriétaires selon son niveau

Il n'existe pas de contrainte de poids et ou de taille, notamment pour l' entraînement attelé. Le lad jockey travaille principalement sur les grands centres d'entraînement à proximité des hippodromes où les entraîneurs installent leurs écuries une partie de l'année afin de pouvoir assister aux plus grands meetings. Le centre d'entraînement le plus connu en France est situé à Grosbois à quelques pas du temple du trot : l'hippodrome de Vincennes ou se déroule chaque année, l'une des plus grandes compétitions : le Prix d'Amérique.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR LAD JOCKEY ?

Le rôle de garçon de voyage est indispensable afin d’accompagner les chevaux de course sur les hippodromes. Cette profession demande une bonne connaissance du milieu ainsi que du cheval afin d’effectuer le trajet écurie-hippodrome en toute sécurité.

✓ Une bonne condition physique

✓ Le goût de la compétition et du sport hippique

✓ Du sang froid

✓ De la polyvalence

✓ Un bon niveau d'équitation

✓ Une bonne capacité d'analyse

✓ De la ponctualité

✓ Une conscience des risques

Lad jockey et lad driver en plein entraînement

COMMENT DEVENIR LAD JOCKEY - LAD DRIVER ?

L’Ecole des Courses Hippiques – AFASEC propose des formations de cavalier d’entraînement et de lad jockey / lad driver au sein de ses cinq campus répartis sur toute la France. Dès l’âge de 14 ans, il est possible de se former grâce à des cursus adaptées qui conjuguent études et activités à cheval. En effet, en choisissant une formation à l’Ecole des Courses Hippiques, l’apprenant aura la chance d’obtenir une place chez un entraîneur partenaire afin d’effectuer son alternance et obtenir son diplôme.

QUELS DIPLÔMES ET FORMATIONS AFIN D’ACCÉDER AU MÉTIER ?

Les différents diplômes préparant au métier peuvent être effectuer en parcours initial (scolaire) ou en apprentissage :

EN PARCOURS INITIAL (scolaire)

EN APPRENTISSAGE :

Pour intégrer une de ces formations, les futurs apprenants effectuent pour commencer, un stage découverte ainsi qu’un entretien individuel. Ces deux étapes permettent de définir le type de formation qui correspond le mieux au profil du candidat. Le passage des diplômes est effectué en alternance afin d’acquérir l’ensemble des aptitudes nécessaires afin de prétendre à ce métier .

Il n’est pas nécessaire d’avoir un niveau équestre élevé, d’avoir pratiqué l’équitation dans des centres équestres. En effet, les équipes de professionnels présentent sur chaque campus permettront aux jeunes apprenants de faire connaissance avec le cheval, d’apprendre à la soigner puis à le monter.

Un entraînement au trot monté et au trot attelé

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Les évolutions peuvent être nombreuses et le travail ne manque pas. Le secteur des courses hippiques est un secteur en plein emploi qui recrute de nombreux lad jockey afin d’assurer quotidiennement les soins et l’entraînement des chevaux de course. Avec un peu d’expérience, une bonne formation et des compétences solides dans l’ entrainement de chevaux courses, le lad-jockey peut très rapidement développer sa propre activité en ouvrant son écurie, en entraînant ses propres chevaux et en les montant en course. En effet il est plus facile de devenir driver ou jockey que dans les écuries de chevaux de course de galop.

Contrairement au galop et selon les établissements, il peut être à la fois lad, entraîneur, propriétaire et jockey/driver de ses propres chevaux.

Grâce à ses connaissances, il peut également se diriger vers le métier d’éleveur ou encore exercer son savoir-faire dans le monde de l’équitation classique : dressage, saut d’ obstacles ou encore des métiers aux contact des animaux.

QUEL EST LE SALAIRE DANS LA PROFESSION ?

Le lad jockey perçoit un salaire compris entre 1584 € et 1838 € euros brut mensuel selon les conventions collectives qui se rapportent à l’entraînement de chevaux. Ils peuvent également percevoir la prime d’écurie (1% des gains distribué au personnel).

Où effectuer sa formation ?